Home / Décryptage / YouTube va censurer tout contenu qui affirme factuellement que le vaccin n’empêche pas la transmission du Covid ou qu’il entraîne des effets secondaires

YouTube va censurer tout contenu qui affirme factuellement que le vaccin n’empêche pas la transmission du Covid ou qu’il entraîne des effets secondaires

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 septembre 2021

 

Comme vous le savez, YouTube est dirigé par une très belle femme juive, Susan Wojcicki.

Et comme vous le savez aussi, YouTube appartient à Google, l’entreprise des juifs Sergey Brin et Larry Page.

Ces juifs sont des milliardaires philanthropes qui se soucient de votre santé, comme le juif Albert Bourla, le PDG de Pfizer.

YouTube a donc décidé de vous protéger en censurant toutes les vidéos qui ne reprennent pas au mot près le discours officiel sur la vaccination.

Comme l’explique la journaliste juive Claudia Cohen pour le journal Le Figaro, propriété de la famille juive Bloch « Dassault », il s’agit de lutter contre les mensonges des goyim.

Claudia Cohen est également une très belle femme juive.

Le Figaro :

Les faux récits sur le Covid-19 et les mythes antivax pullulent dans le quotidien des citoyens. Sur les réseaux sociaux, la publication de fausses nouvelles est à la portée de tous, et ce à un faible coût. Malgré les efforts de modération, les algorithmes de YouTube, comme ceux de Facebook ou Twitter, continuent de pousser des contenus toxiques. Des théories complotistes publiées par des chaînes antivax et anti-passe sanitaire, qui prétendent par exemple que des micropuces 5G sont implantées chez les patients lors de chaque vaccination.

Depuis octobre 2020, la plateforme de vidéos détenue par Google affirme avoir supprimé plus de 130.000 vidéos, pour «violation des règlements de YouTube en matière de vaccins COVID-19». Il y a un an, alors que les vaccins contre le Covid-19 étaient attendus comme une clef majeure pour venir à bout de la pandémie, YouTube avait en effet décidé d’interdire les vidéos comprenant des informations contraires au consensus des autorités sanitaires ou de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La plateforme avait supprimé plusieurs chaînes d’antivax influents, comme celles des Français Jean-Jacques Crèvecoeur, Christian Tal Schaller, Silvano Trotta ou Salim Laïbi.

Mais suite à la désinformation qui circule encore sur les vaccins, Youtube a décidé de muscler son dispositif contre les fake news, dès ce mercredi 29 septembre. En précisant les critères qui constituent une violation de sa politique d’utilisation. Désormais, YouTube s’attellera à supprimer tout contenu prétendant que les vaccins approuvés sont dangereux ou causent un préjudice important aux personnes vaccinées, en s’appuyant sur le consensus des autorités scientifiques. « Plus précisément, les contenus qui prétendent faussement que les vaccins approuvés sont dangereux et provoquent des effets chroniques sur la santé, qui affirment que les vaccins ne réduisent pas la transmission des maladies ou le fait de contracter des maladies, ou qui contiennent des informations erronées sur les substances contenues dans les vaccins seront supprimés», explique la plateforme de vidéos dans un billet de blog.

Les juifs sont connus pour toujours dire la vérité. Ils ont bâti leur réputation là-dessus. Il n’y a pas un pays au monde où l’expression « si les juifs le disent, c’est que c’est vrai » n’est pas entrée dans le langage courant.

C’est encore plus vrai depuis le début de cette « pandémie » où, par un hasard extraordinaire, les juifs se sont retrouvés à tous les échelons de prise de décision.

Que ce soit en créant le laboratoire de Wuhan.

Ou en étant à la tête du ministère de la Santé lors du déclenchement officiel de la « pandémie ».

Mais aussi, ensuite, en gérant la crise sanitaire.

Chance encore extraordinaire, les juifs ont contribué aux solutions.

Ils ont aussi veiller à faire taire les menteurs.

Et quand les goyim ont menti en disant que les juifs s’occupaient de notre santé, ils ont été punis.

Les juifs ont poussé leur bienveillance jusqu’à encadrer les manifestations des goyim ingrats.

Si vous voulez disposer d’une version véridique des faits, c’est clairement aux juifs que vous devez faire confiance. Et cela tombe bien, car les juifs se bousculent pour expliquer la vérité aux goyim qui menacent constamment de retomber dans leur goût du mensonge.

YouTube, qui encore une fois est une entreprise juive, va donc supprimer des contenus mensongers à propos des prétendus effets secondaires des vaccins anti-Covid ou de la soi-disant transmission du virus malgré la vaccination.

Certes, les effets secondaires sont réels et très sévères chez des millions de gens en Europe comme le rapportent elles-mêmes les autorités sanitaires européennes.

Et oui, le virus se transmet malgré la vaccination.

Mais ce sont des fake news, indépendamment du fait que ces news soient vraies. Simplement parce que les juifs décident de ce qui est vrai ou faux.

Je ne sais si vous comprenez le concept ?

Quoi qu’il en soit, les masses vont continuer de croire que ce qui est vrai est faux parce que pour elles le plus important est d’obéir docilement aux juifs. Elles vont donc accueillir avec enthousiasme ce nouvel effort de la part des juifs pour faire disparaître de l’espace public tout ce qui ne leur convient pas.

Il n’y a plus de place pour les gens qui contestent ce que le Ministère de la Vérité décrète.

Commentez l’article sur EELB.su