Home / Les dernières actualités / Les USA ont perdu la bataille pour la domination technologique mondiale contre la Chine d’après un ancien chef du Pentagone

Les USA ont perdu la bataille pour la domination technologique mondiale contre la Chine d’après un ancien chef du Pentagone

Captain Harlock
Démocratie Participative
11 octobre 2021

Curieusement, la nouvelle culture négroïde américaine ne produit rien d’utile.

Reuters :

La Chine a remporté la bataille de l’intelligence artificielle contre les États-Unis et se dirige vers une domination mondiale grâce à ses avancées technologiques, a déclaré l’ancien responsable des logiciels du Pentagone au Financial Times.

Selon les évaluations des services de renseignement occidentaux, la Chine, deuxième économie mondiale, devrait dominer bon nombre des principales technologies émergentes, en particulier l’intelligence artificielle, la biologie synthétique et la génétique, d’ici une dizaine d’années.

Nicolas Chaillan, le premier chef des logiciels du Pentagone qui a démissionné pour protester contre la lenteur de la transformation technologique de l’armée américaine, a déclaré que l’absence de réaction mettait les États-Unis en danger.

« Nous n’avons aucune chance de battre la Chine dans 15 à 20 ans. À l’heure actuelle, c’est déjà une affaire réglée ; c’est déjà terminé à mon avis », a-t-il déclaré au journal. « Qu’il faille une guerre ou pas, c’est un peu anecdotique« .

« La Chine est prête à dominer l’avenir du monde, en contrôlant tout, des récits médiatiques à la géopolitique », a-t-il déclaré.

M. Chaillan a mis en cause la lenteur de l’innovation, la réticence des entreprises américaines telles que Google à travailler avec l’État sur l’IA et les débats éthiques approfondis sur cette technologie.

Google n’était pas immédiatement disponible pour un commentaire en dehors des heures de bureau.

Les entreprises chinoises, a déclaré M. Chaillan, sont obligées de travailler avec leur gouvernement et font des « investissements massifs » dans l’IA sans tenir compte de l’éthique.

Il a déclaré que les cyberdéfenses des États-Unis dans certains ministères étaient au « niveau de la maternelle ».

M. Chaillan a annoncé sa démission au début du mois de septembre, affirmant que des responsables militaires étaient à plusieurs reprises chargés d’initiatives cybernétiques pour lesquelles ils manquaient d’expérience.

Un porte-parole du département de l’armée de l’air a déclaré que Frank Kendall, secrétaire de l’armée de l’air américaine, avait discuté avec M. Chaillan de ses recommandations pour le développement futur des logiciels du département après sa démission et l’avait remercié pour ses contributions, selon le FT.

C’est vraiment surprenant.

Tandis que l’Amérique se repeuple de dizaines de millions d’hispaniques obèses et de pouilleux du monde entier au nom de sa mystique démocratique, la Chine autoritaire s’arme à marche forcée et mobilise toute l’intelligence et la capacité de production de sa population pour établir sa domination sans partage sur l’Asie puis le monde.

Entre une superpuissance autoritaire jaune à la pointe de la technologie et une gigantesque flaque marron LGBT contrôlée par les juifs, je préfère la première.

Tout le monde n’est pas de cet avis. Les juifs ont bien compris que leur régime colonial était menacé par l’irrésistible ascension de la Chine. D’où leur agitation récurrente contre ce pays pour nous entraîner dans une guerre dévastatrice dont les juifs espèrent qu’elle ait le même résultat que la guerre menée contre l’Allemagne nationale-socialiste.

Les juifs sont encore arrogants mais d’ici dix ans, la balance aura irréversiblement penché du côté de la Chine. Les Chinois déploieront de tels moyens et à une telle vitesse que l’empire mulâtre judéo-féministe s’effondrera au premier choc.

Ce sera sûrement à Taïwan.

L’Europe aurait pu être cette superpuissance si le Troisième Reich l’avait emporté, mais les juifs ont jugé que cette option n’était pas acceptable et ont détruit l’Europe grâce à leurs proxys américano-communistes pour l’empêcher.

Ce que les Français plébiscitent encore aujourd’hui au nom du droit des femmes blanches à coucher avec la planète entière.

Nous avons donc l’islam et les nègres tandis que les Chinois, qui n’avaient pas l’eau courante il y a 50 ans, sont maintenant occupés à dominer technologiquement le monde.

La bonne nouvelle, c’est la traque globale contre les démocrates est sur le point de commencer.

Commentez l’article sur EELB.su