Home / Les dernières actualités / Le Japon suspend des millions de doses de Moderna après la découverte de « substances étrangères qui réagissent aux aimants » dans le vaccin

Le Japon suspend des millions de doses de Moderna après la découverte de « substances étrangères qui réagissent aux aimants » dans le vaccin

Captain Harlock
Démocratie Participative
26 août 2021

Ces pseudo vaccins sont chaque jour un peu plus bizarres.

Kyodo News :

Le ministère japonais de la santé a déclaré jeudi que des matériaux étrangers avaient été découverts dans certaines portions de doses inutilisées du vaccin COVID-19 de Moderna Inc. et que l’utilisation d’environ 1,63 million de doses fabriquées sur la même chaîne de production avait été suspendue par précaution.

Le fabricant japonais de médicaments Takeda Pharmaceutical Co. qui est chargé de la vente et de la distribution du vaccin dans le pays, a déclaré qu’il n’avait encore reçu aucun rapport concernant des problèmes de sécurité. Certaines des 1,63 million de doses distribuées à 863 centres de vaccination ont déjà été utilisées.

« À ce jour, aucun problème de sécurité ou d’efficacité n’a été identifié », a déclaré Moderna à Kyodo News, ajoutant qu’elle « évalue soigneusement cette question et n’a pas, à ce stade, d’autres commentaires sur les causes profondes. »

Le ministère de la santé a déclaré que les 1,63 million de doses de vaccin Moderna ont été produites sur la même chaîne de production au même moment en Espagne, et qu’elles portent trois numéros de lot : 3004667, 3004734 et 3004956.

Le ministère a déclaré qu’il pensait que le risque de problèmes de sécurité était « non significatif », mais qu’il demanderait à chaque établissement ayant reçu ces doses de ne pas les utiliser.

Il a révélé les numéros de lot afin que les personnes concernées puissent vérifier si elles ont reçu une dose potentiellement contaminée avant que les doses de vaccin concernées ne soient suspendues.

La taille des substances étrangères confirmées dans 39 flacons serait de quelques millimètres, leurs éléments étant inconnus. Moderna mène une enquête sur ces substances, selon le ministère et Takeda.

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a déclaré que la présence de substances étrangères avait été confirmée depuis le 16 août sur huit sites de vaccination dans les préfectures d’Ibaraki, de Saitama, de Tokyo, de Gifu et d’Aichi. Takeda les a signalées au ministère mercredi.

Takeda a demandé une enquête d’urgence à la société américaine de biotechnologie, tout en exhortant les institutions médicales et autres entités à ne pas utiliser les doses du vaccin présentant des anomalies, même pour les doses non soumises à la suspension.

Le mythe des aimants n’était pas un mythe.

Asia Nikkei :

Environ 1,6 million de doses du vaccin Moderna contre le coronavirus ont été retirées de la circulation au Japon en raison de la contamination de certains flacons, a annoncé jeudi le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales.

Plusieurs centres de vaccination ont signalé que des flacons de vaccin contenaient des corps étrangers, selon une annonce du ministère, qui a ajouté qu’il chercherait à minimiser l’impact du retrait sur le programme d’inoculation du pays.

Le ministère a déclaré plus tard dans la journée que la substance qui avait été mélangée pouvait être du métal. « C’est une substance qui réagit aux aimants« , a déclaré un responsable du ministère. « Il pourrait s’agir de métal ».

Le Japon paraît plus transparent que le reste des pays développés, à l’exception de quelques exceptions comme la Suède ou le Danemark. Le pays suit l’agenda fixé par Davos mais avec moins d’intérêt et d’enthousiasme que des pays extrémistes comme l’Australie, la France ou la Grande-Bretagne.

OH NON LE JAPON EST CONSPIRATIONNISTE

Imaginez un peu ça : même le truc le plus conspi des trucs conspis était vrai.

Ces Japonais sont de très vilains goyim.

Il n’y a pas eu de confinement réel dans le pays, aucun projet de passeport sanitaire n’a été annoncé à ce stade et aucune loi ne prévoit de licencier les gens qui ne veulent pas se faire vacciner.

Récemment, leurs responsables ont appelé à utiliser l’Ivermectine en traitement préventif plutôt que de vacciner.

Le président de l’Association médicale de Tokyo tient une conférence de presse en direct, recommandant l’#ivermectine à tous les médecins, pour tous les patients atteints de Covid.

Le gouvernement japonais est l’un des plus conservateurs et prudents au monde. Les données sont claires. Grande nouvelle.

Cet appel à utiliser l’Ivermectine est impensable dans les pays européens ou nord-américains contrôlés par la Davocratie.

Le Japon reste sous influence globaliste mais la société japonaise reste très largement aux mains des Japonais. Typiquement, les Japonais évitent de contrarier les Américains mais il y a une limite à cet alignement. Le gouvernement est également bien moins fort qu’un gouvernement comme celui de la France où il n’y a aucun contrepouvoir.

Commentez l’article sur EELB.su