Home / Dégénérescence / Le beta Bardella dénonce la « misogynie » d’Eric Zemmour pour justifier le vote Marine Le Pen

Le beta Bardella dénonce la « misogynie » d’Eric Zemmour pour justifier le vote Marine Le Pen

Captain Harlock
Démocratie Participative
05 octobre 2021

C’est incroyable.

Et en même temps, c’était inévitable.

Folle de rage à l’idée de se faire invisibiliser par un homme, Marine Le Pen a lâché ses mâles beta pour appeler les femmes blanches à faire barrage au mascu Zemmour.

C’est une offensive féministe à faire pâlir de jalousie Sandrine Rousseau.

Ouest-France :

Le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella, a dénoncé lundi 4 octobre la brutalité ​des propos d’Eric Zemmour à l’égard des femmes, qui est un point de divergence majeur ​selon lui entre la candidate du RN Marine Le Pen et le polémiste et putatif candidat.

Eric Zemmour, qui prendrait des voix à Marine Le Pen s’il se présentait, « a une forme de brutalité sur un certain nombre de sujets, par exemple la question des femmes​ », a affirmé sur Cnews le responsable du RN.

« Je ne comprends pas qu’on soit si attaché à la civilisation française et qu’on en soit si éloigné dans la considération qu’on peut avoir des femmes​ », a ajouté Jordan Bardella.

L’eurodéputé a cité plusieurs extraits du dernier essai du polémiste, qui a écrit que les femmes sont le but et le butin de tout homme doué qui aspire à grimper dans la société ​et que l’ancien ministre Dominique Strauss-Khan menotté c’est une castration de tous les hommes français​.

En outre pour Eric Zemmour les femmes ont « une forme d’intelligence différente de celle des hommes » ​ou « n’incarnent pas le pouvoir et ne sont que des régentes​, or ce n’est pas cette idée que je me fais de la société »​, a insisté Jordan Bardella.

Le patron par intérim du RN a fait valoir que Marine Le Pen était la candidate de la cause des femmes d’abord parce qu’elle est une mère de famille ​et parce qu’elle défend d’une manière plus générale la tradition française. « Une femme en France ne se conquiert pas par la force mais par l’esprit et par le respect. Et nous sommes extrêmement attachés à cet amour courtois qui est finalement très français​. »

Mes oreilles saignent.

Autant d’insanités féministes recrachées par ce soumis de Bardella sur ordre de la grosse pour appeler les pétasses libérées à défendre la vaginocratie, c’est insoutenable.

Comme ce mème de l’amour courtois revient constamment dans la bouche des féministes de droite, il faut y venir. L’amour courtois est un des trucs les plus dégénérés qui a jamais existé. Vous pouvez prendre les catégories du porno les plus dépravées et vous serez encore à des années-lumière du niveau de dégénérescence de ce truc. L’amour courtois était le OnlyFan médiéval, mais en version hardcore. Les chevaliers de la haute société qui s’y livraient, devaient ramper aux pieds des femmes de haut-rang déjà mariées, se soumettre à une infinité de shit test, parfois mortels comme des duels armés, dans l’espoir de recevoir un sourire. La règle était qu’en effet jamais l’esclave beta ne puisse toucher cette femme mariée qui restait la propriété du suzerain.

Ce n’est que parce que les gens n’avaient d’appareils photos à l’époque que nous ne pouvons pas voir le désespoir pathétique des simps médiévaux qui acceptaient de devenir les créatures des tradasses de l’aristocratie.

La révolution française a été causée à 99% par le féminisme d’Ancien Régime. Ce n’est pas par accident que Marie-Antoinette, bien plus que son mâle beta de Louis XVI, catalysait sur elle toute la haine de la population.

Elle était l’incarnation de la Twitcheuse de droit divin, vaniteuse et manipulatrice, qui tirait les ficelles d’une monarchie peuplée de courtisanes.

La peinture du XVIIIème siècle est du même genre.

C’est une somme de selfies de femmes blanches vaniteuses avec leurs chiens.

Ce n’est qu’une question d’accès à internet.

Par opposition, la peinture révolutionnaire exalte la virilité guerrière du patriarcat romain et le sacrifice pour le groupe.

Quand Marie-Antoinette a vu que l’insurrection menaçait sa position dans ce système de simps d’Ancien Régime, elle a poussé Louis XVI à s’engager dans une dangereuse fuite en avant qui s’est terminée sur l’échafaud.

Les femmes ne cèdent jamais que sous la violence. Elles sont biologiquement programmées pour.

Marine Le Pen est à l’échelle du RN l’équivalent de Marie-Antoinette et elle expédie ses mâles beta en mission pour exciter la haine des femmes du pays entier contre son concurrent direct, uniquement pour préserver sa position.

Comme Bardella, le Prince Harry bis.

Il est interdit au beta pourvoyeur de paraître plus grand que sa femme alpha et c’est lui qui doit s’appuyer sur elle et non l’inverse

Bardella n’existe au sein du RN que parce qu’il est en couple avec une petite-fille de Jean-Marie Le Pen. Autrement dit, dans cette dynastie vaginale, les hommes sont les esclaves de la sororité lepéniste qui contrôle le parti. Si Bardella veut manger, il doit se plier à toutes les volontés de la vaginocratie lepéniste.

Je ne vois quel homme blanc ayant une once de respect pour lui-même pourrait souhaiter à cette boutique féministe autre chose que l’anéantissement complet.

Commentez l’article sur EELB.su